Comment l’impression 3D donne vie aux logements modernes ?

Une imprimante 3DIl a été récemment rapporté qu’une famille de Nantes, en France, est devenue la première au monde à emménager dans une maison imprimée en 3D. La propriété de quatre chambres à coucher est un prototype pour de plus grands projets visant à rendre la construction de maisons plus rapide et moins chère.

Icon pour des constructions en moins de 24 heures

Dans le but de faire la même chose, cette année, l’entreprise américaine de technologies de construction Icon a fait la démonstration d’une méthode d’impression 3D d’une maison de plain-pied en moins de 24 heures.

Icon affirme que la version de production prévue de l’imprimante aura la capacité de construire une maison imprimée en 3D de 600-800 pieds carrés sur un seul étage en moins de 24 heures pour 10 000 $, avec des coûts potentiellement aussi bas que 4 000 $.

Qu’est-ce que l’impression 3D ?

L’impression 3D est un terme générique pour un certain nombre de techniques différentes qui utilisent la technologie de « fabrication additive » pour créer des objets tridimensionnels, couche par couche, en utilisant un plan numérique.

Bien que l’impression 3D puisse présenter des défis, y compris le manque d’expertise interne, le coût de l’équipement du système et les questions de propriété intellectuelle, elle peut permettre aux idées de se développer plus rapidement que jamais.

Lorsqu’il s’agit de construire une maison, après l’étude d’avant projet, une équipe d’architectes et de scientifiques concevra la propriété et la programmera dans une imprimante 3D, qui est ensuite amenée sur le site de la maison et commence à imprimer des couches à partir du sol vers le haut.

Chaque mur est constitué de deux couches de polyuréthane isolant, avec un espace entre les deux, rempli de ciment, ce qui crée un mur épais, isolé et durable. Les fenêtres, les portes et le toit sont ensuite montés.

Pourquoi les gens utilisent-ils l’impression 3D dans la construction des maisons ?

On pense que l’impression 3D fournira une méthode de construction de maisons plus durable, plus économique et plus efficace.

Jason Ballard, cofondateur d’Icon, affirme que la technique a le potentiel d’être 10 fois meilleure que la construction de maisons ordinaires, car le processus de production ne produit presque pas de déchets, tandis que le mortier est résilient et efficace sur le plan énergétique, absorbant et retenant la chaleur à l’intérieur de la maison.

Il pense que dans cinq ans, ils réduiront le coût de construction de ces maisons de 25 % tout en respectant les règlements de construction, et de 40 % dans 10 à 15 ans. Cela s’explique en partie par le fait que la technologie devient de plus en plus raffinée et moins coûteuse à développer et en partie par les économies d’échelle à mesure que de plus en plus de maisons sont construites.

L’impression 3D pourrait-elle aider à résoudre la crise du logement au Royaume-Uni ?

Il y a des lacunes évidentes dans le système de logement actuel qui étouffent le développement. Les constructeurs de maisons sont obligés de se conformer à un règlement qui n’est plus adapté à l’usage tout en essayant de se préparer à l’explosion attendue de la construction de logements locatifs.

L’impression 3D pourrait-elle faire partie des prochaines étapes du gouvernement pour améliorer les conditions de construction de logements locatifs ?

Dans son livre blanc Planning 2020, l’entreprise déclare avoir approché 100 décideurs de haut niveau travaillant dans le secteur de la construction de maisons au Royaume-Uni, qui ont fourni une compréhension perspicace des comportements, des aspirations et des défis actuels du marché.

Les constatations dans le livre blanc renforcent la nécessité pour le gouvernement de poursuivre l’introduction d’un cadre de planification actualisé. Il met également en évidence une culture dominante d’appels et de retards liés à la viabilité qui pourraient être contrés par l’adoption généralisée de plans locaux plus nombreux, comme le projet de Nantes, en France.