Le courtier en crédit indispensable

Le courtier en banque est une option à considérer pour un demandeur de crédit espérant tirer la meilleure partie auprès de sa banque. Il joue plusieurs rôles, interface entre l’établissement financier et le client, facilitateur, conseiller…

Le statut de cet expert des finances

Faire appel à un courtier, pourquoi et comment ? Depuis l’avènement des différents sites web qui proposent des simulations de crédits, le courtier semble perdre du terrain.  Loin de là, faire appel à ce spécialiste est toujours crucial quand les opérations de banques sont plus sophistiquées. Et il va sans dire que les conditions imposées par les établissements financiers et les différents ajustements législatifs poussent à faire appel à cet expert.

Son statut auprès des banques est particulier. Souvent il est affilié par mandat à plusieurs banques dans une région ou un pays donné. Dès lors, il est possible qu’il gère plusieurs dossiers sur une même période. Cependant, ses connaissances des divers mécanismes financiers lui permettent de gérer plusieurs clients en même temps. Chose presque impossible pour un simple particulier. Alors, pour faciliter l’obtention du meilleur crédit, le courtier est la personne appropriée.

Apporteur de bénéfices

Souvent, les demandeurs de crédit confondent le rôle du courtier. Il est bien sur engagé pour faciliter les opérations. Son client n’aura plus à se déplacer mais pourra vaquer à ses occupations quotidiennes. Ce dernier n’aura qu’à fournir les éléments de dossier nécessaire. Mais avant tout, il est là pour obtenir le meilleur prêt pour son client. C’est-à-dire les taux les plus profitables, les échéances les plus souples et les frais les moins onéreux.

Pour ce faire, il doit être honnête avec son client. Même s’il possède plus de connaissances du milieu bancaire que son client, il doit faire preuve d’intégrité. Un courtier travaille avec quatre ou cinq agences en moyenne. S’il y a plus de 30 compagnies sur le territoire national, il est impossible qu’un courtier soit affilié avec tous ces établissements financiers.  Par contre, si dans une ville, il n’y a que 6 compagnies, il est possible que tous les courtiers habitant cette ville y sont affiliés selon wi-credits.fr.

Le processus de travail

Quand l’individu a trouvé le courtier de son choix, il doit s’y tenir. Pour obtenir les informations nécessaires pour faire gagner le meilleur crédit à son client, le courtier use d’astuces. Par exemple, il reçoit en chaque début d’exercice des indicatifs sur les différents taux appliqués par les banques. A partir de ces informations, il réalisera des comparaisons pointues. Ensuite, il fera des propositions à son client pour choisir  la banque adéquate selon ses besoins.

Pour travailler en toute confiance avec un courtier, des choses sont à éviter. En premier lieu, le demandeur doit toujours garder les documents originaux. Sauf si la banque a déjà indiqué par écrit qu’elle accepte le dossier. Le client doit aussi étudier le profil du courtier, son parcours, sa manière de travailler… Le courtier trop pressant n’est jamais est un bon profil. Celui qui s’adapte au rythme de son client ans être trop laxiste est plus approprié. Le tarif de cet expert peut varier entre 2 500 et plus de 9 000 euros selon le type de dossier à traiter.

Débroussailler les procédures

Faire appel au courtier doit avant tout être naturel quand les sommes en jeu sont élevées. Puisque cela pourrait impliquer des procédures administratives et bancaires plus compliquées. Les crédits hypothécaires et les crédits immobiliers, sont en première ligne des occasions pour faire appel à un courtier.