L’avenir de la domotique en France

La domotique est une science qui met l’électronique et l’informatique au service de l’automatisme des certaines fonctions du bâtiment.  Elle peut aussi être considérée comme un système permettant de contrôler ces fonctions pour améliorer la réponse en termes de confort. Les équipements et systèmes domotiques peuvent être installés  sur les bâtiments résidentiels, à caractère industriel ou tertiaire.

Si cette science a vu le jour depuis les années 70, elle s’est peu à peu répandue dans le monde. Bien entendu, la France n’a pas échappé à la fièvre de cette technologie innovante. L’engouement français est tel qu’il serait judicieux de se poser des questions sur l’avenir de la domotique en France.

La présence bien marquée de la domotique en France

Il n’est plus un secret pour personne que la domotique a conquis la France. Bien que de nombreuses entreprises proposent diverses prestations à travers tout le pays, c’est surtout dans la région parisienne et le Val d’oise que se concentre l’essentiel de l’offre. Le nombre de fournisseurs de services  et équipements domotiques  et électrique comme entreprise électricien Val d’Oise est tel que la délégation française à l’édition 2017 du CES s’est nettement imposée.

En effet, le French Tech a représenté la 3e plus grande délégation du salon avec 275 entreprises présentes. Avec ce score, elle se classe directement devant les États-Unis qui ont ravi la première place avec  1 713  entreprises et la Chine avec 1 307 entreprises.

Même si le nombre d’entreprises françaises présentes reste totalement insignifiant au vu des chiffres de ces deux pays, il n’en demeure pas moins que ce chiffre témoigne de l’ampleur de l’implication de la France dans le domaine.

C’est ce que prouvent les statistiques suivantes. En effet,  sur les 275 entreprises françaises présentes, 233 sont des start-ups et 178 font partie de l’Eureka Park.  Ce qui place la France en deuxième position après les États-Unis et bien loin devant des pays comme Israël, la Chine ou la Corée. Le nombre de start-ups françaises est passé de 66 lors de l’édition 2015 à 128 en 2016, pour ensuite passer à 178 en 2017. La domotique a tellement d’avenir qu’en faire votre métier vous ouvrira des perspectives professionnelles très intéressantes.

Devenir domoticien, un métier d’avenir

En France, la domotique industrielle ou tertiaire comme la ménière de domotiser son chauffage électrique n’est pas encore très développée. La demande vient essentiellement des personnes physiques. La région parisienne est une jungle technologique où il serait opportun de se lancer pour avoir une part de marché.

Aussi, de nombreux professionnels se lancent soit dans la conception et l’installation de systèmes interconnectés, soit dans l’un ou l’autre de ces domaines. Avec une forte présence des entreprises de domotique sur le marché, la formation de domoticien est une aubaine.

Devenir un domoticien ou une domoticienne permet de mettre en œuvre des compétences en électronique et en informatique  dans le domaine de l’habitat. L’installation, la maintenance et de dépannage des objets connectés sont  entre autres les fonctions d’un domoticien.

Vous serez appelé à intervenir dans plusieurs types de programmation à la fois ou vous spécialiser dans un seul domaine. En la matière, il y a la sécurité, le confort, la gestion d’énergie ou la télécommunication.  Si le travail de terrain est très enrichissant en termes d’acquisition d’expérience, les perspectives de carrière en entreprise sont les débouchés  les plus prometteurs.

Un bac S vous permettra d’accéder à la formation de domoticien.  Le BTS électrique et la licence sont à ce jour les diplômes universitaires  nécessaires à l’exercice du métier.