Double vitrage : quelques astuces pour bien le choisir

En France, la construction de bâtiments neufs requiert le respect des règles de la RT 2012. Celles-ci prescrivent notamment une limitation des pertes de chaleur. Installer un double vitrage dans son logis constitue alors une bonne alternative pour réaliser efficacement des économies d’énergie. Il reste à savoir comment choisir votre double vitrage.

Le remplacement du dormant ou  des battants seulement

Remplacer entièrement le dormant par un double vitrage constitue une valeur plus sûre : optimisation de la luminosité, économie énergétique, et facilité d’installation. Décider de changer uniquement les battants de la fenêtre réduit la surface vitrée et l’éclairage naturel de la pièce : un petit bémol qui peut déplaire à certains. Comme le double vitrage est doté d’un cadre, celui-ci devra être apposé directement sur le dormant.

Choisir le type de double vitrage adapté à votre logement

Vous pouvez ensuite sélectionner le type de double vitrage adapté à votre logement selon les besoins énergétiques de ce dernier et selon votre budget. Rappelons ici les types existants et leurs spécificités. Tout d’abord, la version classique possède des verres de 4 mm d’épaisseur avec un espacement des vitres de 12 à 16 mm. En parallèle, les modèles à faible émission se composent verres fins et sont couverts de matériaux isolants. Ensuite, il y a le VIR ou double vitrage à isolation renforcée. Ces modèles ont une fine couche de revêtement restreignant les transferts de chaleur. Puis, il y a ceux à gaz argon ou krypton, c’est-à-dire ayant une lame de gaz inerte balançant la pression atmosphérique sur les vitres. Enfin, vous avez ceux ayant reçu un traitement anti-effraction, anti-réflexion (réduction des effets de la chaleur), ou chauffant (renvoi de la chaleur par une couche translucide).

Rappelons que pour une bonne isolation acoustique du double vitrage, il faut considérer l’épaisseur de la vitre et leur espacement. Vous pouvez vous référer à la norme CEKAL pour calculer les performances phoniques. Un spécialiste en vitrages pourra également vous conseiller sur le sujet.

Menuiserie et vitrage : opter pour le mariage parfait

Il existe différentes menuiseries pour l’encadrement de fenêtre. Du plus cher au moins onéreux, on cite :

  • le mélange bois/aluminium : excellent isolant, nul besoin d’entretien, antirouille, et esthétique,
  • le bois : esthétique et excellent isolant,
  • l’aluminium : isolant moyen, nul besoin d’entretien, et adapté aux grands formats,
  • le PVC : bon isolant, nul besoin d’entretien, mais incompatible avec les grands et larges dormants.

Double vitrage : les indices à comparer

Prendre en compte certains indices vous aidera à faire le bon choix :

  • le coefficient U : quantité de chaleur en Watts traversant une paroi de 1 m² avec un écart thermique de 1°C entre l’intérieur et l’extérieur,
  • le facteur FS : une faible FS équivaut à des apports en énergie solaire faibles,
  • la transmission lumineuse TL : à plus de 70 % de TL, la vitre a une isolation thermique très efficace,

la réflexion lumineuse RL : une RL élevée est synonyme de bonne performance réfléchissante.