Objectif silhouette : on élimine et on succombe

silhouetteOn élimine…

…les toxines accumulées, qui entravent le bon fonctionnement de l’organisme et aggravent les phénomènes de rétention d’eau et la cellulite.

Rapide, efficace et infiniment agréable, un bain purifiant hebdomadaire aux plantes, dont les principes actifs sont absorbés directement par la peau, tandis que les vapeurs bienfaisantes pénètrent dans l’organisme par la respiration permet l’élimination des déchets.

Les puristes pourront concocter elles-même leur potion “détox“ avec :

  • 10 brins de lavande fraîche
  • 2 cuillérées à café de baies de genièvre
  • 1 cuillérée à café de feuilles de consoude
  • 1 cuillérée à café de graines de céleri

Faites infuser les plantes dans de l’eau bouillante pendant 20 minutes, filtrez au chinois. Réservez le liquide et emballez les plantes dans une gaze nouée. Versez l’infusion dans la baignoire et accrochez sous le débit du robinet le sachet de plantes qui continueront à exprimer leurs substances actives.

Pour celles qui préfèrent le prêt à l’emploi, découvrez le Bain de Tisane Fruits Drainants Harmonie Végétale de Mésségué. Des sachets d’infusion modèle XXL, à glisser dans l’eau d’un bain à 37-38°, contenant de la pomme, des baies de cassis, d’églantier et de prêle aux vertus diurétiques et de l’huile de cyprès décongestionnante.

Le bon réflexe : Boire au moins 1,5 l d’eau par jour. A raison de deux cures par an, aux changements de saison, les tisanes et les compléments alimentaires ne sont pas dénués d’intérêt. Le plus des tisanes : elles font boire !

On succombe…

…à la foisonnante variété des fruits et légumes qui envahissent les étals. Tout le monde sait qu’ils sont peu caloriques et extrêmement riches en vitamines, mais sachez que certains possèdent également des propriétés diurétiques, détoxifiantes et anti-œdémateuses. Des alliés de choix anti-rondeurs, voire même anti-cellulite.

A privilégier : aubergine, carotte, poireau, navet, oignon, ail, courgette, haricot vert, endive, tomate, radis, poivron, mâche, pissenlit, ananas, pamplemousse, pomme, poire, orange, pêche, prune, raisin, fraise.

Le bon réflexe : Par une belle matinée, prendre son panier et aller faire ses emplettes au marché, à pied, ou à vélo, plutôt que de piétiner dans un hypermarché bondé en essayant désespérément d’éviter le rayon des confiseries.On active…
La circulation sanguine paresseuse qui favorise l’œdème et alourdit le galbe. Plébiscitée par tous les phlébologues, la marche est l’attitude active à adopter.

Chaque pas, actionne un système de pompe qui va propulser le sang vers le cœur et éviter la stase veineuse, responsable de lourdeurs et de chevilles gonflées. Attention, pour que cette pompe fonctionne bien il faut que le pied prenne appui sur toute la surface de la plante et puisse se dérouler parfaitement, ce qui est impossible avec des talons hauts.

L’idéal : se déplacer en baskets, les escarpins à portée de main dans un sac. Le bonus : une heure de marche soutenue (à 6km/h), vous fait brûler environ 300 calories, améliore vos capacités respiratoires et fortifie votre système cardio-vasculaire tout en tonifiant les muscles des cuisses, des mollets ainsi que les fessiers.

Le bon réflexe : on commence par mépriser les ascenseurs et les escalators et l’on prend l’habitude de descendre du bus ou du métro un, voire deux, arrêts plus tôt. On s’habitue à terminer sa douche par un bon jet d’eau fraîche en partant des chevilles jusqu’aux fesses (même sur tout le corps si on en est capable), l’effet tonique est incomparable. En outre le froid réduit le calibre des veines, ce qui entraîne une réduction de la sensation de lourdeur.