Un tiers des demandes de divorce sont formulées juste après les fêtes de fin d’année

Le début d’année rime souvent avec divorce chez les couples. On estime que cette période met souvent à rude épreuve les couples qui vont jusqu’à se séparer, voire divorcer. De plus, il faut dire que bonnes résolutions riment souvent avec séparation, car un divorce sur trois a lieu après les fêtes de fin d’année. Selon une étude réalisée pour le site de rencontres DisonsDemain.fr, un tiers des demandes de divorces chez les couples de plus de 50 ans ont lieu à cette période.

Il s’agit d’une période critique

Le divorce est souvent un moment qui met les couples à rude épreuve. En effet, selon plusieurs études, la période des fêtes est celle qui cristallise toutes les tensions dans un couple. Dès lors, la rupture devient rapide et envisagée des deux cotées, car on se dit souvent que nouvelle année rime avec nouveau partenaire de vie. Chez la plupart des couples, l’attention est plus portée sur l’autre que sur soi et ceci est la source de plusieurs tensions. Noël, par exemple, est le moment où les déceptions sont les plus cruelles. Ce qui permet de dire que les ruptures dans les couples connaissent une certaine saisonnalité. D’ailleurs, sur les sites de rencontres, le pic des inscriptions se situe au 26 décembre et les jours qui suivent la fin de l’année.

Plusieurs milliers de divorces en fin d’année en 2014

Durant l’année 2014, un rapport de l’Insee indique qu’il y a eu plus de 120.000 divorces en France. De plus, la plupart d’entre eux ont été par consentement mutuel. Ce qui en dit long sur le malaise que peuvent vivre les couples français après les fêtes de fin d’année. En effet, il s’agit souvent d’une période où l’on fait le bilan, où l’on remet les compteurs à zéro et où l’on décide souvent de tout recommencer.

Il faut dire que l’on attend beaucoup de ces moments qui imposent toujours le fait de devoir être en paix et de devoir vivre dans la joie. Cependant, lorsque les rancœurs sont nombreuses de l’intérieur, cela devient problématique. Ce décalage entre les sentiments peut rapidement devenir problématique et entraîner le divorce demandé et accepté Marseille parfois brutal. Depuis que le divorce sans juge a été mis en place, on a assisté à une explosion du nombre de divorces par consentement mutuel et la chute des divorces classiques devant les tribunaux.