Les déménagements font baisser les résultats scolaires des enfants

enfant déménagement

Pour un petit enfant, ça fait toujours plaisir de prendre la crémaillère, une occasion d’évasion et de fête dont la durée est très limitée dans le temps et l’effet est détériorant pour la scolarité de ce dernier.

Quand il s’agit d’un déménagement pour professionnel ou particulier, la famille est en liesse, les enfants crient de joie et l’environnement est dégoulinant de bonheur et de fierté. Malgré cela, une fréquence très élevée de cette activité peut mener à la déperdition scolaire d’un enfant au primaire…

Le prix du déménagement est double, en incluant l’échec scolaire de votre enfant

Une famille qui change de logement régulièrement est une famille perturbée, instable et très mobile, une habitude qui se répercute négativement sur le mode de vie du petit enfant de la famille dont les résultats scolaires finissent par chuter.

Le changement d’habitat, le déménagement pour professionnel ou pour particulier également, nécessite la conformité à des formalités administratives et la constitution d’un dossier avec une paperasse pour se voir accorder le certificat d’autorisation du déménagement. Au milieu de tout cela, le petit benjamin de la famille, le plus jeune, se retrouve négligé et mis à l’écart par des parents occupés à assurer les démarches nécessaires au déménagement.

Cette situation crée un sentiment de vide chez le petit enfant qui se traduit par une négligence de l’apprentissage académique et l’adaptation à un mode de vie vagabond, loin de la stabilité et la rigueur du système scolaire actuel tel qu’il est conçu.

Changer son école est le cauchemar des petits enfants au primaire

Les parents d’un enfant ne changent pas de logement pour le plaisir et même s’il s’agit d’un déménagement pour professionnel Aix, il est toujours accompagné d’un revers de la main aux résultats scolaires catastrophiques de l’élève.

L’un des facteurs clés qui démotive un enfant dans son apprentissage est celui du changement d’école, accompagné par le changement de logement, de ville ou de région, avec, par conséquent, un éloignement du cadre de confidence et du cercle d’amis, deux coups durs qui détérioreront la motivation académique et la volonté d’apprentissage d’un petit garçon au primaire à coup sûr.

Quand vous êtes des parents responsables, soucieux de l’avenir de vos petits enfants et de leur réussite académique, il est impératif d’abandonner cette culture du déménagement, simple fruit de l’individualisme capitaliste pour certains parents et nécessité absolue pour d’autres.