Les avantages de l’incinération

Incinération ou inhumation ? Tel est le choix qui peut se poser au moment du décès d’une personne. Chacun de ces procédés a ses avantages et ses inconvénients, il conviendra à la famille de faire un choix, notamment si le défunt n’a pas exprimé son souhait avant sa mort. Si le rite funéraire le plus habituel à travers le monde consiste en l’enterrement ou l’inhumation, l’incinération devient de plus en plus, une tendance. Voici les avantages de l’incinération ou la crémation.

En quoi consiste l’incinération ?

Egalement appelée crémation, l’incinération est une méthode funéraire qui consiste à brûler le corps de la personne décédée au lieu de l’ensevelir sous terre ou de le placer dans le caveau familial. Cette technique est acceptée par plusieurs religions et elle tend même à prendre le pas sur l’inhumation traditionnelle, par choix personnel ou même par manque de place dans les cimetières. Après l’incinération, le corps du défunt est réduit en cendres, ces cendres étant ensuite placés dans une urne funéraire.

Comment se déroule l’incinération ?

Le rituel de l’incinération se passe dans un espace appelé le crématorium. Pendant que le corps du défunt est réduit à l’état de cendres lors de la cérémonie de l’incinération, la dépouille est en principe placée dans un cercueil. En France, une autorisation est indispensable, à retirer auprès du maire de la commune du lieu de décès. Ensuite, seul un crématorium agréé est autorisé à procéder à l’incinération.

Quels sont les avantages de l’incinération ?

urneLa crémation possède plusieurs avantages très appréciables :
-L’incinération est un processus plutôt rapide et facile à organiser. Il suffit en effet de demander une autorisation légale, laquelle s’obtient par présentation d’un écrit du souhait du défunt ou d’une demande de la personne désignée pour pourvoir aux funérailles. Il faudra aussi un certificat de décès du médecin avec une attestation qui indique l’absence de contre-indication sur le point de vue médico-légal quant à l’incinération du corps.
– Dans certains cas, l’incinération peut aussi avoir un coût moins élevé qu’un enterrement traditionnel dans une sépulture au sol. Il est vrai qu’il n’est pas aisé de parler argent quand il est question de la prise en charge du dernier hommage rendu à la personne disparue. En termes de coût, il faut alors savoir que l’incinération peut s’avérer moins coûteuse par rapport à l’inhumation. La fourchette des prix pour l’inhumation peut varier de 2.500 € à plus de 15.000 € en fonction du cercueil, de la pierre tombale, de la plaque funéraire… Quant à l’incinération, elle peut coûter entre 500 € et 3.000 € en fonction du crématorium et de l’urne funéraire choisie. Toutefois, ce prix peut devenir rapidement exorbitant à cause des frais appliqués par certains crématoriums.
– Les personnes qui n’ont pas de caveau familial ont souvent recours à l’incinération. Le plus souvent, le manque de place dans les cimetières ou encore le coût onéreux des éléments relatifs à la construction d’une sépulture traditionnelle motive cette décision.
– Quant aux cendres du défunt, ils pourront être conservés dans une urne funéraire ou être dispersés de façon symbolique dans un lieu qu’il aura choisi avant sa disparition.